Passer au contenu principal

Faux placements : soyons vigilants


 

L’Autorité des marchés financiers (AMF) et les professionnels du secteur de l’investissement lancent un nouvel appel, auquel nous nous joignons, à la plus grande vigilance des épargnants face à la forte augmentation de l’utilisation d’usurpations de noms d’acteurs ou de produits financiers pour faire souscrire aux épargnants des faux placements.
  
Le mode opératoire est généralement le suivant : vous remplissez un formulaire en ligne faisant miroiter des placements lucratifs et qui permet aux escrocs de collecter vos données personnelles. Vous êtes ensuite appelé par un faux conseiller ou gérant ce montant très assuré et persuasif, vous pressant de vous décider rapidement pour souscrire l’investissement présenté comme une opportunité unique à saisir très vite.
 
En réalité, l’investissement n’existe pas et vous perdrez l’intégralité des fonds que vous avez virés !
 
Les escrocs usurpent différentes informations afin de rendre plus crédibles leurs offres frauduleuses de faux placements. Ils reproduisent sur leurs sites internet et leurs faux contrats les nom, logo, numéro d’agrément ou d’autorisation de véritables organismes (banques, sociétés de gestion d’actifs, conseillers en investissements financiers ou en gestion de patrimoine) et créent de fausses adresses internet ou email proches de vraies adresses.
 
Personne n’est à l’abri de ce type d’escroquerie, y compris les investisseurs expérimentés.
 
Avant tout investissement, ayez les bons réflexes :
 
  • Méfiez-vous des promesses de gains rapides ou de rendements élevés sans risque
  • N’investissez que dans des placements clairs et que vous comprenez
  • Ne communiquez pas vos données personnelles (téléphone, mail, pièces d’identité, RIB, justificatifs de domicile ou de revenus…) à des sites dont vous n’êtes pas certain de la fiabilité ou en remplissant des formulaires sur Internet après avoir cliqué sur une bannière publicitaire
  • Ne donnez pas suite à des appels téléphoniques non sollicités
  • Ne cédez pas à l’urgence ou aux pressions de votre interlocuteur (offre ouverte à un nombre limité de personnes ou expirant prochainement…) et prenez le temps de la réflexion
  • Procédez à des vérifications minutieuses permettant de vous assurer de l’identité de l’individu vous proposant un investissement
  • Ne vous fiez pas aux numéros Regafi ou Orias mentionnés dans les documents de votre interlocuteur ; ceux-ci peuvent également avoir été usurpés
  • Contactez la société dont votre interlocuteur se revendique, après avoir recherché vous-même ses coordonnées sur des registres officiels ou en sources ouvertes, afin de vérifier que le contact émane bien d’elle
  • Comparez, à la lettre près, l’adresse email de votre interlocuteur avec celle de la société dont se revendique votre interlocuteur
  • Vérifiez les listes noires de l’AMF disponibles sur son site Internet (https://www.amf-france.org/fr/espace-epargnants/proteger-son-epargne/listes-noires-et-mises-en-garde)
 
N’hésitez pas à vous renseigner auprès des services institutionnels :
Assurance-Banque-Epargne Info Service : https://www.abe-infoservice.fr ou
appeler le 34 14 / AMF : https://www.amf-france.org ou 01 53 45 62 00
 
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
Partager :  Partager par e-mail
Envoyer cette page par e-mail



Séparer les adresses e-mail par des points virgules




acces directs
Contacter un conseiller